Le comité de l'assurance de l'Inami (Institut national d'assurance maladie-invalidité), composé de représentants des mutualités, prestataires et établissements de soins de santé, a remis un avis positif sur la proposition de budget des soins de santé 2021, indique-t-il lundi. Ce budget représentera plus de 30 milliards d'euros en 2021, "nettement plus qu'en 2020", se réjouit le comité. Le budget des soins de santé fixe le montant disponible pour les remboursements à destination de la population. Pour 2021, le gouvernement fédéral a prévu 1,2 milliard d'euros supplémentaires afin de renforcer le personnel, d'améliorer sa rémunération et d'étendre le remboursement des soins de santé mentale, détaille le comité de l'assurance de l'Inami. Des fonds ont également été libérés pour lutter contre la pandémie de Covid-19 et le déficit estimé à 539 millions d'euros a été ajusté. "Nous sommes particulièrement satisfaits que les réformes que nous proposons soient largement conformes aux plans figurant dans l'accord de gouvernement et dans les investissements que le nouveau gouvernement réalisera dans le secteur des soins de santé", souligne le comité. Les représentants des mutualités et des prestataires de soins de santé ont rendu un avis positif à une large majorité. L'accord de gouvernement prévoit ensuite une norme de croissance de 2,5% pour les soins de santé à partir de 2022, contre 1,5% sous la précédente législature. "Cela peut faire toute la différence, d'autant plus que cet argent est également destiné à la réalisation d'objectifs de soins de santé et au lancement de nouvelles initiatives visant à augmenter le nombre d'années de vie en bonne santé de chaque citoyen, ainsi qu'à réduire les inégalités en santé", ajoute encore le comité de l'assurance de l'Inami. Cet avis est maintenant transmis au conseil général de l'Inami, où siègent également les partenaires sociaux et le gouvernement. Il doit rendre son avis final la semaine prochaine. (Belga)