Primoz Roglic a remporté son 2e Tour d'Espagne consécutif dimanche à Madrid. Le leader slovène de la formation Jumbo-Visma est le premier coureur à réaliser cette performance depuis l'Espagnol Roberto Heras (lauréat en 2003, 2004 et 2005). Il devance au classement final de cette 75e édition l'Equatorien Richard Carapaz (Ineos Grenadiers) de 24 secondes et le Britannique Hugh Carthy (EF Pro Cycling) de 47 secondes. Le premier Belge Kobe Goossens (Lotto Soudal) a pris la 24e place à 1h02:47. La dernière étape, entre l'hippodrome de Zarzuela et Madrid, longue de 139,6 kilomètres, a été remportée au sprint par Pascal Ackermann (BORA-hansgrohe). L'Allemand s'est imposé à la photo-finish devant l'Irlandais Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step). Jasper Philipsen (UAE-Team Emirates) a pris la 4e place derrière l'Allemand Max Kanter (Sunweb). La Vuelta marque la fin de la saison WorldTour 2020 marquée par la pandémie de Covid-2019 qui a arrêté les compétitions entre la mi-mars et le mois d'août. Outre le maillot rouge du classement général, Roglic a gagné le maillot vert du classement aux points. L'Espagnol Enric Mas (Movistar), 5e à 3:36, s'impose au classement du meilleur jeune et le Français Guillaume Martin (Cofidis) dans celui de la montagne. Movistar remporte celui des équipes. L'ultime étape n'a pas failli à la tradition. Les coureurs du classement général malgré les petits écarts entre les trois premiers n'ont pas cherché à remettre le classement en question. A l'arrivée sur le circuit final à Madrid, à 30 km de la banderole finale, Tim Wellens (Lotto Soudal) a tenté sa chance et seul Willie Smit (Burgos-BH) a réussi à le suivre. Le peloton, sous la conduite des équipes de sprinters, ne laissa jamais l'échappée prendre de l'ampleur, même quand l'Espagnol Gonzalo Serrano (Caja Rural), Dmitriy Gruzdev (Astana) ont rejoint les deux leaders. Avant d'aborder les six derniers kilomètre et le dernier tour du circuit, le peloton effectua la jonction. Le sprint pouvait débuter. Parti en tête Ackermann est parvenu à résister au retour de Bennett dont l'équipe Deceuninck-Quick Step devra attendre l'année prochaine pour célébrer sa 100e victoire d'étape dans un grand tour. . (Belga)