Après la décision, lundi, de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) de ne pas accorder de licence pour le football professionnel à Roulers, le club de Flandre Occidentale a été relégué en D1 amateurs. Roulers a fait savoir vendredi qu'il étudiait encore la manière de contester ce refus de licence. "Nous sommes très surpris de la décision de la CBAS", a expliqué le KSV dans un communiqué vendredi. Lundi, le KSV Roulers a reçu de mauvaises nouvelles de la CBAS, quatre jours après avoir défendu une deuxième fois son dossier de licence. Les Roulariens n'ont pas rempli les conditions administratives et surtout financières pour évoluer en D1B. Ils ont été renvoyés en D1 amateurs, division pour laquelle ils ont reçu la licence. "Il va de soi que le club est très surpris par cette décision. Ni le club, ni ses joueurs et supporters ne méritent cet énième sacrifice", a réagi le KSV dans un communiqué. "Malgré les efforts des actionnaires et le renouvellement de leur engagement, la licence professionnelle a été refusée." Malgré cela, Roulers ne baisse pas les bras. "Nous sommes connus pour notre combativité. Continuer à se battre fait partie de notre ADN. Nous analysons à présent le jugement et la motivation de la CBAS et étudions les possibilités de le contester", peut-on lire dans le communiqué. "Nous sommes conscients de la déception que cette saison que les déceptions se sont accumulées cette saison. Le verdict du BAS nous touche tous au plus profond de notre cœur, mais nous ne baissons pas les bras. Dès que nous aurons plus d'informations à ce sujet, nous communiquerons de manière ouverte et transparente avec toutes les parties concernées, et notamment avec nos fidèles partisans. Leur patience et leur loyauté sont maintenant mises à l'épreuve, mais nous faisons tout notre possible pour que cela soit récompensés." "Dans des moments comme celui-ci, nous devons faire preuve de résistance, d'optimisme et d'unité. Notre club est construit sur une passion et une fierté communes. Ce n'est qu'en restant unis que nous pourrons surmonter les échecs et réaliser un nouvel avenir. Nous n'abandonnons pas, c'est l'esprit du KSV Roulers, un club de football professionnel", conclut le club. (Belga)