Roulers a communiqué mardi soir qu'il allait s'opposer à la faillite prononcée à son encontre dans la journée par le Tribunal de l'entreprise de Flandre Occidentale. Le club de D1B va "tout faire pour annuler" cet état de faillite évoquant une créance de 28.283,07 due à une société de catering, à présent honorée. "A l'origine (de la faillite prononcée), une plainte de REO Catering pour un montant ouvert de 28.283,07 euros (08.08.2019) et entre-temps payé dans sa totalité le 10.09.2019", peut-on lire dans le communiqué du club de Proximus League. Les dirigeants de Roulers se sont réunis mardi soir avec le curateur pour évoquer les suites de la procédure. Roulers veut tout faire pour annuler cet état de faillite affirmant avoir retrouvé une situation financière saine. "La créance ouverte a été contractée par l'ancienne direction", affirme encore le communiqué. "Et bien que le management entre-temps a changé, il existe encore quelques problèmes comme la journée d'aujourd'hui l'a démontré. Nous savons que des surprises peuvent encore jalonner notre chemin, bien que nous sommes maintenant revenus à une situation stable. Nous allons tout faire pour éviter que pareille situation se reproduise à l'avenir". La situation du club est difficile depuis de plusieurs années, mais en 2016, une femme d'affaires chinoise, Liu Hawken avait repris le club flandrien. "La nouvelle direction a le soutien total des propriétaires et se bat pour gérer le club de façon aussi professionnelle que possible pour offrir un bel avenir au KSV Roulers", précise encore le communiqué qui affirme que toutes les obligations financières en matière de paiement, de salaires, de lois sociales et autres sont correctement remplies. "Le but de l'actuelle direction est de stabiliser le club pour lui permettre de progresser jusqu'au plus haut niveau", conclut le communiqué. (Belga)