Test Achats se dit préoccupé lundi par le projet d'acquisition de Mobile Vikings par Proximus. L'organisation de consommateurs y "voit une fois de plus la consolidation du paysage télécom belge" et qualifie cela de mauvaise affaire "au vu des prix élevés"."Mobile Vikings" et "JIM Mobile" sont les derniers opérateurs à se battre sur les prix sur le marché du mobile. Maintenant qu'ils vont disparaître et fusionner au sein du groupe Proximus, nous craignons que cela n'étouffe une fois de plus la concurrence déjà limitée sur le marché belge", commente Simon November, porte-parole de Test Achats. Il semble cependant que Mobile Vikings restera une entité distincte au sein du groupe Proximus, comme c'est actuellement le cas de Scarlet, et l'impact pourrait dès lors rester limité, observe l'organisation de consommateurs. "Mais personne ne peut ignorer le fait que la position d'un acteur dominant va devenir encore plus dominante", ajoute Simon November. Test Achats souligne dès lors une nouvelle fois l'importance qu'elle attache à l'arrivée d'un quatrième opérateur lors de la mise aux enchères des fréquences 5G en Belgique. "Seule l'entrée d'un quatrième opérateur de réseau offrant une gamme complète de services peut redynamiser le marché des télécommunications mobiles en Belgique", estime ainsi l'organisation. (Belga)