Quatorze personnes sont décédées en Belgique après s'être fait administrer un vaccin contre le coronavirus, rapporte l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) jeudi sur son site internet. Aucun lien de cause à effet n'a été formellement établi entre le vaccin et ces décès.L'AFMPS publie chaque semaine un aperçu des effets indésirables signalés à la suite de l'administration d'un vaccin contre le Covid-19 en Belgique, l'objectif étant d'accroître la confiance dans les vaccins en faisant preuve de transparence. Depuis le début de la vaccination belge, 264 effets indésirables présumés associés aux vaccins ont été notifiées sur la base de données européennes EudraVigilance, détaille l'AFMPS. La grande majorité de ces effets indésirables concernent le vaccin Comirnaty des laboratoires Pfizer/BioNTech (262 cas, contre deux pour le vaccin Moderna). Parmi les 264 notifications belges, 37 sont considérées comme graves. La majorité des effets indésirables rapportés sont connus et décrits dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP) et dans la notice des vaccins. Ces effets se sont généralement résolus en quelques jours après la vaccination, explique l'AFMPS. Quatorze notifications signalent un décès. Les patients étaient tous âgés de plus de 70 ans, cinq avaient plus de 90 ans. "Le fait que les décès rapportés n'ont pas présenté un tableau clinique commun est un élément plutôt rassurant, de même que le fait que les décès survenaient après un délai variable", poursuit l'AFMPS. "À ce jour, aucune relation de cause à effet n'a été formellement établie" avec le vaccin contre le Covid-19. Les vaccinations par Comirnaty et par Moderna ont commencé en Belgique le 28 décembre 2020 et le 18 janvier 2021 respectivement. Jusqu'au 25 janvier 2021, 212.618 doses administrées de vaccin ont été enregistrées dans notre pays. Au 20 janvier, 140.815 doses du vaccin Comirnaty et 1.223 doses du vaccin Moderna ont été administrées (Belga)