Quelque 3.500 pins sylvestres et mélèzes sont plantés depuis mardi par la Ville de Namur dans le bois de Naninne, a indiqué vendredi l'échevine de la Transition écologique, Charlotte Mouget (Ecolo). L'opération devrait être terminée mercredi prochain.La parcelle communale de deux hectares était auparavant peuplée d'épicéas qui ont été abattus en 2015, selon le plan de gestion forestière de l'époque. La nouvelle plantation vise donc à redonner vie à cette friche. Deux tiers seront couverts de pins sylvestres, le reste étant des mélèzes. Le choix de ces essences est basé sur le fichier écologique du code forestier wallon. Il doit favoriser une couverture forestière durable, tout en contribuant à la captation de carbone et à l'amélioration de l'infiltration des eaux. Les pins sylvestres devraient, en outre, connaître une bonne adaptation climatique sur cette parcelle, alors que les mélèzes favoriseront la capacité d'accueil du sous-bois pour la faune et la flore. D'autres parcelles du bois de Naninne, touchées elles par les scolytes, seront également réaménagées prochainement. Ces travaux s'inscrivent dans le cadre de l'élaboration d'un nouveau plan communal d'aménagement forestier, en collaboration étroite avec le DNF. (Belga)