La police russe a arrêté plusieurs personnes et mené des perquisitions dans les propriétés appartenant à des supporters du dissident emprisonné Alexei Navalny. Son équipe a appelé à suspendre les actions de protestation.Des détentions et des raids ont eu lieu à Saint-Pétersbourg (ouest) et dans la ville de Vladivostok à l'extrême est, suggèrent des photos et des vidéos partagées sur sur réseau social Telegram. Quelque 30 opérations ont été menées uniquement à Saint-Pétersbourg, a indiqué la police. La plupart des personnes concernées sont des partisans du leader de l'opposition Alexei Navalny, mais aussi du critique de Poutine exilé Mikhail Khodorkovsky. L'équipe de Navalny a temporairement appelé à suspendre les protestations en raison de la vague d'arrestations. "Restez en liberté" ("stay free"), a posté le dissident sur Instagram. A Vladivostok, le journaliste Gennadi Shulga a été arrêté à son domicile et a été brutalisé. Une vidéo montrant sa tête plaquée au sol à côté d'une gamelle de chien a été posée sans son consentement sur internet par la police. (Belga)