La Banque centrale du Congo (BCC) a procédé à un spectaculaire relèvement de son taux directeur, qui passe de 7,5% à 18,5% pour combattre l'inflation en République démocratique du Congo (RDC) et la hausse du dollar face au franc congolais. "Sur le plan monétaire, une mesure vient d'être prise. C'est le relèvement du taux directeur de la Banque centrale à 18,5%", a affirmé vendredi le gouverneur de la BCC, Déogratias Mutombo, à l'issue de la réunion du Comité de politique monétaire. Il a rappelé qu'avant la crise sanitaire provoquée par le nouveau coronavirus, la BCC avait baissé son taux directeur de 9% à 7,5%. "C'était pour soutenir l'activité économique et permettre le refinancement. C'est une mesure qui avait été prise dans plusieurs pays africains. Maintenant qu'il y a une surliquidité et pour contenir l'expansion monétaire, nous avons opéré ce réajustement à la hausse", a précisé M. Mutombo devant la presse. Il a souligné que le taux d'inflation attendu à la fin du mois de décembre prochain est de 20%. La RDC est aussi confrontée à la hausse du dollar face au franc congolais, qui a provoqué une flambée des prix et réduit les marges des opérateurs économiques déjà confrontés à la baisse du pouvoir d'achat des consommateurs. Après quelques mois de stabilité autour de 1.600 à 1.620 francs congolais pour un dollar, le franc a repris sa dégringolade face au dollar américain depuis mi-juillet, provoquant une surchauffe du marché des changes. (Belga)