Pieter Heemeryck a terminé dimanche sur la 3e marche du podium de la 2e édition de l'Ironman 70.3 des Sables d'Olonne, l'une des rares compétitions européennes du circuit Ironman à avoir survécu à la pandémie de Covid-19. Déplacée du mois de juin à début septembre, l'épreuve a été remportée par l'Américain Rodolphe Von Berg, devant le Français Antony Costes et Heemeryck, qui effectuait sa vraie rentrée internationale après avoir été stoppé par la tempête dimanche dernier à Davos, en Suisse. Von Berg a bouclé les 2.500 m de natation, les 90 km de vélo et les 21 km à pied en 3h44:12. Costes l'a suivi à un peu plus d'une minute (3h45:26), tandis que le Louvaniste, en tête de la course depuis la natation jusqu'à mi-parcours du semi-marathon, a rétrogradé en fin d'épreuve pour terminer à plus de 2 minutes du vainqueur, en 3h46.54. Un trio de triathlète belges, composé de Sybren Baelde (en 3h51:20), Frederik Van Lierde (3h51:32) et Kenneth Vandendriessche (3h52:31), respectivement 8e, 9e et 10e, a encore intégré le top 10. Bart Aernouts est 17e (3h59:24), Vincent Van De Walle 19e (4h06:14), et Seppe Odeyn 24e (4h06:59). Côté féminin, Alexandra Tondeur a également réussi sa rentrée en compétition internationale en s'emparant de la 2e place, en 4h19:11. La championne du monde de longue distance a effectué une belle remontée tout au long de la matinée pour terminer à moins de 2 minutes de la Française Justine Mathieux, victorieuse en 4h17:55. La Britannique Fenella Langridge, en tête jusqu'à 6 km du terme, a complété le podium en 4h19:21. (Belga)