Les chercheurs de l'Université de Gand (UGent) qui ont formé six chiens pour détecter le coronavirus sont impressionnés par les résultats obtenus par ces animaux, indiquent-ils lundi. Les chiens atteignent une précision de 95% et le nombre de faux positifs est minime. Ils détectent également les nouveaux variants du coronavirus.Ces derniers mois, certains animaux de l'armée, de la police et des pompiers ont été formés par des spécialistes pour détecter "la présence" du coronavirus lors de grands événements. Dès cet été, l'objectif est qu'ils soient en mesure de dépister rapidement les échantillons des visiteurs pour identifier les cas de Covid-19. Les chiens peuvent constituer un atout important pour réduire le risque d'infections lors d'événements de masse. "Les résultats chez ces six chiens sont très prometteurs", confirme le chercheur Chris Callewaert. La précision moyenne atteint 95%, selon les expériences menées. "Le test PCR reste la méthode de référence, mais le chien peut également être un complément très précieux." Il faut cependant plusieurs mois pour entraîner les chiens, et seuls six sont pour le moment capables de détecter le Covid-19. Selon les chercheurs, il est possible de préparer une centaine de chiens pour sécuriser des événements cet été et les inclure dans la stratégie de dépistage. (Belga)