Fin du huis clos en Bundesliga: les régions allemandes se sont accordées mardi pour mettre en place un modèle expérimental sur six semaines permettant un retour partiel des supporters dans les stades de football.Au maximum, 20% des sièges pourront être occupés dès vendredi pour le lancement de la nouvelle saison (Bayern-Schalke) et ce jusqu'à fin octobre où la situation sera à nouveau étudiée. "Ce sera une sorte d'expérimentation, un ballon d'essai", a annoncé le ministre-président bavarois Markus Söder à l'issue d'une réunion entre représentants des Länder. Toutefois, cette décision implique plusieurs contraintes: aucun spectateur ne sera admis dans les stades si l'incidence locale du nombre d'infections au nouveau coronavirus sur 7 jours dépasse 35 sur 100.000 habitants. Les spectateurs, suffisamment espacés dans les tribunes, devront respecter les gestes barrières dans les stades et leurs billets seront nominatifs. Les supporters des clubs visiteurs ne seront pas admis. Dans la pratique, cela signifie par exemple que Dortmund pourra accueillir quelque 16.200 spectateurs au Signal Iduna Park. Si cette annonce laisse peu de temps aux clubs pour se préparer au retour de 20% de leurs fans dès ce week-end pour la reprise de la Bundesliga, il s'agit d'un réel soulagement pour eux. Les clubs allemands bénéficient en effet des plus importantes fréquentations de supporters en Europe, près de 44.000 en moyenne par match selon la Ligue allemande, et en tirent ainsi des revenus conséquents. Le week-end dernier, le premier tour de la Coupe d'Allemagne avait fait office de test pour certains clubs: 10.000 spectateurs avaient pu assister à Dresde à la victoire des Saxons sur Hambourg (4-1) ou encore 5.000 à Magdebourg contre Darmstadt (2-3). Mi-mai, après une interruption de deux mois due à la pandémie de Covid-19, la Bundesliga avait été le premier championnat majeur européen à poursuivre sa saison, mais avec des matches à huis clos. (Belga)