Seize militants pour le climat ont été arrêtés administrativement entre 17h30 et 18h15 devant le Palais royal, en marge de la réunion des préformateurs fédéraux avec le roi, a indiqué la porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de keere. Ce sont d'abord 13 des activistes de Youth For Climate et de l'ONG Greenpeace qui ont été interpellés après avoir déployé une banderole portant le message "Notre climat, votre mandat". Les activistes Adélaïde Charlier et Anuna De Wever en faisaient partie. Les militants climatiques appellent les négociateurs à faire preuve de d'ambition pour le climat. Alors que les négociations pour la formation du gouvernement fédéral font face à de nouvelles difficultés, ils veulent faire valoir que la crise climatique et sociale est plus importante que les jeux politiques. "Après presque un an et demi de discussions, nos politiciens ne sont toujours pas parvenus à former un gouvernement et à élaborer une politique climatique équitable", dénonce Anuna De Wever de Youth For Climate. Vers 18h00, cinq activistes du mouvement Extinction Rebellion (XR) ont à leur tour arboré le message "quel est votre plan ?". La police a alors arrêté trois militants. Il devait initialement manifester devant le 10, rue de la Loi. Ils demandent également des mesures urgentes pour la crise écologique et sociale. XR compte réitérer son action chaque jour à la même heure jusqu'au 1er octobre. "En tant que citoyens, nous ne pouvons rester les bras croisés pendant que nos politiciens gaspillent du temps à choisir avec qui collaborer ou non, alors que la biodiversité disparaît à un rythme sans précédent à cause d'un système économique toujours en croissance", souligne l'organisation. Les arrestations sont administratives. Certains manifestants ont été relâchés avant 19h00, une fois leurs identités relevées. La police rappelle qu'il est interdit de manifester dans la zone neutre. (Belga)