Le président iranien, Hassan Rohani, s'est dit confiant jeudi dans le fait que le président américain élu, Joe Biden, reprendrait les engagements américains dans le cadre de l'accord sur le nucléaire dont Donald Trump a retiré les Etats-Unis."Je n'ai aucun doute que la persévérance du peuple iranien au cours de ces trois dernières années forcera le nouvelle administration américaine à céder et à reprendre ses engagements", a déclaré M. Rohani dans des déclarations télévisées. "Les sanctions seront alors levées", a-t-il ajouté. Les relations entre Washington et Téhéran sont très tendues depuis la Révolution islamique de 1979 mais elles ont empiré après l'arrivée à la Maison Blanche en 2016 de M. Trump. Il a retiré unilatéralement en mai 2018 son pays de l'accord sur le programme nucléaire iranien conclu en 2015 avec les grandes puissances et rétabli de lourdes sanctions contre Téhéran. Joe Biden a fait part de sa volonté de reprendre la diplomatie avec l'Iran, mais le guide suprême iranien, Ali Khamenei, a mis en garde à plusieurs reprises contre l'espoir d'une ouverture avec l'Occident. M. Khamenei a affirmé mercredi que "les inimitiés" des Etats-Unis à l'égard de l'Iran ne cesseraient pas avec le départ du président sortant, Donald Trump, qui quittera la Maison Blanche le 20 janvier. Selon le guide suprême, l'Iran doit se renforcer pour "annuler" les effets des sanctions imposées par l'administration Trump. En écho, le président Rohani a affirmé jeudi qu'il ne fallait pas perdre de temps. "Nous devons agir pour annuler les effets des sanctions... comme l'a dit le guide suprême". "Le gouvernement doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour briser les sanctions", a-t-il ajouté. Les partenaires de l'accord sur le nucléaire iranien se sont retrouvés mercredi lors d'une réunion virtuelle pour tenter de calmer le jeu dans l'attente de la nouvelle administration américaine. (Belga)