Caroline Garcia (WTA 45), 26 ans. N°2 française. Telle sera la prochaine adversaire d'Elise Mertens (WTA 20), vendredi à Roland-Garros, pour une place en huitièmes de finale du tournoi. Sur le court Suzanne Lenglen, la native de Saint-Germain-en-Laye a battu la Biélorusse Aliaksandra Sasnovich (WTA 96) 7-6 (7/5), 6-2 après deux alertes au genou gauche dans la première manche et un jeu interminable d'un quart d'heure (!) en début de deuxième manche qui scella définitivement la rencontre. "J'ai des problèmes de pied depuis que l'on a déconfiné", a-t-elle expliqué. "Cela me poursuit un peu. À un moment donné, lors d'un service j'ai senti une vive douleur. Cela me gênait surtout au service. On verra demain matin au réveil et je ferai tout pour récupérer pour mon prochain match. Aujourd'hui, j'ai réussi à repousser la limite et j'en suis très contente et très fière. Quand je vais chercher la balle, que je suis dans le terrain, agressive, cela m'apporte beaucoup de points. C'est comme cela que je suis plus performante sur un court de tennis. A moi de continuer à creuser dans cette direction." Caroline Garcia a déjà affronté Elise Mertens à deux reprises sur le circuit. Et elle s'est chaque fois imposée! Sur dur à Pékin en 2017, elle a gagné 7-6 (7/4), 6-4 et l'an dernier, en Fed Cup à Courtrai, carrément 6-2, 6-3. Quart de finaliste à Paris en 2017, la Française sait toutefois que la Limbourgeoise est une autre joueuse aujourd'hui. "Depuis le début de la reprise des tournois elle est super solide, elle a gagné énormément de matchs", a-t-elle poursuivi. "Elle est vraiment performante, donc en pleine confiance. Je ne sais pas si la terre battue est une de ses meilleures surfaces ou non. Elle m'a l'air assez performante sur un peu toutes les surfaces. C'est vraiment un match intéressant. C'est un troisième tour. Cela monte en puissance. Il va falloir que je sois au maximum de mes capacités et cela va être la plus agressive et celle qui arrive à mettre la pression sur l'autre qui l'emportera." (Belga)