Il n'a pas gagné mais il est loin d'avoir tout perdu. Joachim Gérard (ITF 4) a échoué samedi en finale à Roland-Garros dans la quête d'un premier titre du Grand Chelem en simple, s'inclinant 6-4, 4-6, 6-3 contre le Britannique Alfie Hewett (ITF 3), mais il n'en a pas moins franchi un nouveau cap dans sa carrière sur la terre battue de la Porte d'Auteuil. "Si je continue dans cette direction, je ne vois pas pourquoi la balle ne finirait par rouler pour moi", a-t-il déclaré à Belga après cette finale. "Après des demi-finales à l'Open d'Australie et à l'US Open, j'ai atteint une finale ici à Roland-Garros, ma deuxième en Grand Chelem. J'ai aussi réussi à battre Shingo Kunieda, le n°1 mondial, qui a triomphé à Melbourne et à New York. Je suis même le seul à l'avoir battu cette année, et à deux reprises. Pour moi, c'est quelque chose de très important. Cela prouve que j'ai les armes pour réaliser de grandes performances. Et je pense l'avoir prouvé cette semaine." Si Joachim Gérard était logiquement déçu après cette finale, d'autant qu'il avait eu la victoire au bout de la raquette, menant 3-1 et 0-40 sur le service d'Alfie Hewett dans le troisième set, le Brabançon assurait que sa motivation n'en était que décuplée pour le futur. Il espère encore le prouver cette année, au Masters, dont il est le tenant du titre, mais il n'est pas certain que le tournoi puisse avoir lieu. Sinon, ce sera pour 2021. "Je n'aurais pas dit non à la cerise sur le gâteau ici à Paris, mais je ne renie pas le gâteau" a-t-il poursuivi. "Je signe des deux mains pour disputer un tournoi comme celui-ci chaque année. Il faudra, désormais, tout faire pour garder cette constance, mais ce que j'ai réalisé me rassure par rapport à certains choix. Et je suis persuadé qu'avec le temps, je finirai par en recueillir les fruits au plus haut niveau. J'espère que nous pourrons encore disputer le Masters, sans quoi Roland-Garros aura été le dernier tournoi de 2020. On verra. Il ne se déroulera pas aux États-Unis comme chaque année, mais peut-être aux Pays-Bas. En tout cas, ma motivation, elle, elle est au maximum." (Belga)