Dimanche, Rafael Nadal a malmené Novak Djokovic comme rarement le Serbe l'a été. L'Espagnol s'est imposé 6-0, 6-2, 7-5 pour remporter son 13e Roland-Garros, le 20e Grand Chelem de sa carrière. Djokovic, N.1 mondial, a d'ailleurs qualifié des deux premiers sets du Majorquin de "parfaits". "C'est vrai que j'ai joué à un niveau incroyable, non ? J'ai très bien joué pendant deux sets et demi. Il est impossible d'obtenir ce score contre lui sans jouer très bien", a dit Nadal après sa victoire. "Aujourd'hui, j'ai fait trop de choses bien, et peut-être que je l'ai poussé à commettre des fautes. Tout ce que je pouvais faire, je l'ai fait presque parfaitement. Je dirais que, pendant deux sets et demi, c'est une des meilleures finales que j'ai jouées ici." Pourtant, le Taureau de Manacor a craint cet affrontement avec Djokovic, qui n'avait pas perdu le moindre match en 2020. "Je pense que c'est bien de douter, ça veut dire que vous ne vous sentez pas au-dessus. Bien sûr, ma préparation pour ce tournoi n'a pas été parfaite, mais j'ai pu m'entraîner sur terre battue pendant un moment parce que je ne suis pas allé jouer la tournée américaine. Donc c'est vrai que je doutais avant le match, mais mon niveau de jeu et de confiance n'ont fait que monter jour après jour au fil du tournoi. Déjà en demi-finale, je me sentais mieux. Je sentais mieux la balle. Aujourd'hui, je n'étais pas confiant, parce qu'on ne peut pas être confiant avant d'affronter Novak, mais je me sentais capable de faire un bon match." (Belga)