L'Italien Jannik Sinner (ATP 74), 19 ans et vainqueur des Next Gen ATP Finals, le Masters des moins de 21 ans, en 2019 à Milan, est l'une des étoiles montantes du circuit ATP. Il sera l'adversaire de David Goffin (ATP 12), ce dimanche à 11h, sur le court Philippe Chatrier, en premier match de l'édition 2020 de Roland-Garros. Un premier tour parmi les plus alléchants du tournoi avec celui qui opposera, en fin de journée, Stan Wawrinka (ATP 17), vainqueur en 2015, à Andy Murray (ATP 111), finaliste en 2016. Il s'agira de la toute première participation de Jannik Sinner à Roland-Garros et de la cinquième de sa jeune carrière dans un tournoi du Grand Chelem. Le natif de San Candido, 1,88 m pour 76 kg, qui fut champion d'Italie en ski jusqu'à l'âge de 12 ans, reste sur une défaite cruelle au premier tour à l'US Open contre le Russe Karen Khachanov (ATP 16), 7-6 au cinquième set après avoir mené 6-3,7-6, mais s'est bien repris depuis en battant Stefanos Tsitsipas (ATP 6) pour atteindre les huitièmes de finale à Rome. "Cette défaite a été difficile à digérer", a-t-il expliqué sur le site de l'ATP, "car j'avais très bien joué lors des deux premiers sets avant de perdre pied physiquement. Je suis ensuite rentré à Monaco où j'ai travaillé très dur sur terre battue avec mon préparateur physique, notamment au niveau de mon dos et des jambes, pour y remédier. Et cela a porté ses fruits. Ce n'est pas évident d'effectuer la transition du dur à la terre battue en si peu de temps. Les échanges sont plus longs et il faut essayer de se donner un peu plus d'espace derrière la balle. Il faut donc être prêt physiquement. C'est une année bizarre, mais je pense que tout le monde est très content de rejouer et j'ai vraiment hâte que Roland-Garros débute." Jannik Sinner, qui a déjà battu David Goffin, en février au tournoi indoor de Rotterdam, a en outre pu compter sur un sparring-partner de luxe pour préparer son entrée en lice à Roland-Garros. Le Transalpin, dont le jeu fait un peu penser à celui d'Alexander Zverev (ATP 7), finaliste à l'US Open, a en effet eu le privilège de s'entraîner avec Novak Djokovic (ATP 1) sur le court Philippe Chatrier avec le toit fermé en raison de la météo pluvieuse. "Il a tout pour devenir une des futures stars du circuit", a d'ailleurs dit le Serbe à son sujet. Le N.1 belge est prévenu. (Belga)