Le match retour des quarts de finale de la Ligue des Champions de volleyball entre les Italiens de Civitanova, le tenant du titre, et Roulers n'aura pas lieu ce mercredi suite à la propagation du coronavirus. Pour les Flandriens, l'aventure européenne se termine en mode mineur. C'est bien Roulers qui avait demandé le report du match à son adversaire italien et à la fédération européenne (CEV). "C'est dommage mais nous avons dû prendre une décision et cela nous semblait être le meilleur choix", a déclaré Guido Declercq, responsable de l'organisation de la Ligue des Champions de Roulers, à Belga. "Naturellement, nous aurions encore voulu jouer contre une telle équipe mais le risque est trop grand. Civitanova se trouve juste en dessous de la zone rouge où se trouve le coronavirus et nous ne voulions pas prendre le risque que nos joueurs et notre staff puissent être contaminés. Il y avait également une possibilité de ne rien attraper et de devoir rester possiblement en quarantaine." Remettre le match à une date ultérieure ne semblait cependant pas possible. "La CEV le fait uniquement si un des pays, dans ce cas la Belgique ou l'Italie, interdit formellement de se déplacer pour le match. Ce n'est pas le cas. Nous avons donc demandé à Civitanova et à la CEV d'annuler le match. Nous avons l'accord des Italiens et nous attendons encore le feu vert de la CEV." Roulers avait perdu le match aller 0-3 (29-31, 14-25 et 16-25) contre l'équipe de Stijn D'Hulst, ex-joueur de Roulers. Les chances de qualification étaient donc très minces. (Belga)