Le parlement roumain a accordé mercredi la confiance au gouvernement pro-européen de Florin Citu, à quelques jours du début de la campagne de vaccination contre le coronavirus, dans un pays parmi les plus pauvres d'Europe qui peine à relancer son économie.Au total 260 élus ont voté en faveur du cabinet Citu tandis que 186 ont voté contre, alors qu'une majorité de 233 voix était requise. "Mon gouvernement aura deux objectifs majeurs: surmonter la crise sanitaire et remettre l'économie sur les rails", a déclaré M. Citu, 48 ans, devant les deux chambres réunies du parlement. Ministre des Finances dans le gouvernement libéral sortant et diplômé en économie de l'université Iowa (États-Unis), M. Citu avait été désigné Premier ministre mardi par le président Klaus Iohannis, suite à l'accord de trois partis de centre droit pour former un gouvernement, dans la foulée des législatives du 6 décembre. Les vingt portefeuilles du nouvel exécutif ont été répartis selon le poids de chacune des trois formations - les libéraux (PNL, au pouvoir), les réformistes de l'USR-Plus et le parti de la minorité magyare UDMR. Mais cette équipe ne compte qu'une seule femme, chargée du Travail, une anomalie aussitôt décriée par le défenseur des droits et par des ONG. (Belga)