L'opposition roumaine a entamé mardi une procédure allant vers un vote de défiance du gouvernement de gauche au pouvoir à Bucarest et qu'elle souhaite voir organisé la semaine prochaine.Un texte réclamant un tel vote et intitulé "Pour reconstruire la Roumanie, le gouvernement de (Viorica) Dancila doit être chassé de façon urgente", a reçu la signature de 237 sénateurs et députés. Même si 233 votes sont nécessaires pour un renversement du gouvernement, le nombre des signatures recueillies ne garantit pas que les parlementaires voteront cette défiance. Quatre membres actuels et anciens du Parti social-démocrate roumain (PSD, au pouvoir) ont signé le texte. L'opposition souhaite que le vote se tienne la semaine prochaine. En dépit de la défection de leur partenaire, l'Alliance des libéraux et démocrates (ALDE) et leur lourde défaite aux élections européennes de mai dernier, la Première ministre roumaine, Viorica Dancila, qui est également la dirigeante du PSD, s'est déclarée confiante. "Cette motion de défiance ne passera pas", a-t-elle assuré mardi lors d'une conférence de presse. Pour ajouter aux revers des derniers mois pour le PSD, l'homme fort du parti, Liviu Dragnea, longtemps considéré comme le politicien le plus puissant du pays, a été condamné fin mai à trois ans et demi de prison dans une affaire d'emplois fictifs et incarcéré. (Belga)