Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort a demandé l'inscription du dossier du projet de taxe kilométrique de la Région-capitale à l'ordre du jour du comité de concertation du 18 décembre prochain, a-t-on appris mardi auprès de son cabinet, interrogé à ce sujet.Le gouvernement bruxellois s'est mis d'accord jeudi dernier sur une proposition de modèle de taxation automobile à soumettre à une large concertation, y compris avec les autres Régions et le Fédéral. Le modèle qu'il propose vise à diminuer l'usage de la voiture de 25% dans la capitale à l'horizon 2030 en raison de l'impact économique de celui-ci, et de la nécessité d'améliorer la qualité de l'air. Il s'appuie principalement sur une taxation à l'usage de la voiture plutôt qu'à sa possession, comme actuellement. La taxe reposera sur un montant de base assorti d'un montant variable en fonction du nombre de kilomètres, de l'heure, et de la puissance du véhicule. Pour les habitants de la capitale, la taxe à l'immatriculation disparaîtra, tout comme la taxe de circulation, sauf, en ce qui concerne cette dernière, pour les véhicules de luxe, à partir de 15 CV fiscaux. La proposition jusqu'ici a été accueillie froidement en Wallonie et en Flandre. (Belga)