Plusieurs militants du mouvement russe "Démocrates unis" ont été arrêtés samedi à Kazan (Tatarstan) au cours d'une conférence de l'ONG Transparency International, a annoncé sur sa page Facebook ce mouvement qui milite pour des élections pluralistes."Les OMON (forces spéciales, ndlr) sont venus dans nos locaux de Kazan, où il y avait une conférence, tous ont été arrêtés pour vérifier leur implication dans du terrorisme", a expliqué sur Facebook le mouvement "Démocrates unis", sans donner davantage de détails. Selon une coordinatrice du mouvement, Anastasia Bourakova, citée par l'agence de presse Interfax, une vingtaine de personnes ont été arrêtées pendant une conférence sur les marchés publics municipaux donnée par Transparency International. "Environ 15 minutes après le début de la conférence (...), un grand nombre de policiers antiémeute portant des masques et des mitrailleuses sont entrés par effraction dans le quartier général et ont arrêté environ 17 personnes", a-t-elle affirmé. Selon Mme Bourakova, la conférencière, des militants et des coordinateurs du mouvement "Démocrates unis" ont été arrêtés et emmenés au poste de police. Dans la soirée, tous les militants masculins ont été libérés, tandis que trois femmes restent au poste dont la conférencière de Transparency International Iékatérina Petrova, a dit cette dernière à Interfax. Lancé en 2018, "Démocrates unis" est une association de députés municipaux indépendants militant pour la pluralité aux élections. D'après leur site internet, ils ont aidé à l'élection de 139 députés indépendants à Saint-Pétersbourg en septembre 2019. Selon Interfax, ils prévoient de présenter des candidats dans quatre régions, dont le Tatarstan, aux municipales de septembre 2020. (Belga)