Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a nommé l'ex-chef de l'Etat géorgien Mikheïl Saakachvili à la tête d'un comité gouvernemental chargé des réformes, a annoncé Kiev jeudi, un énième retour en politique pour cet homme charismatique et controversé. M. Saakachvili "aidera à mettre en oeuvre des changements importants dans la vie du pays", a déclaré le président ukrainien dans un communiqué, sans plus de précisions. L'ancien président réformateur de la Géorgie va diriger le comité exécutif du Conseil national des réformes. Organe consultatif auprès de la présidence, ce conseil dont la dernière réunion date de 2018 réunissait de hauts responsables de l'Etat et des représentants des milieux d'affaires. Le chef de l'Etat ukrainien avait récemment proposé de nommer M. Saakachvili vice-Premier ministre mais cette idée a rencontré une certaine résistance chez les parlementaires, y compris dans les rangs du parti au pouvoir. Fin avril, Mikheïl Saakachvili, 52 ans, avait promis devant la presse des "solutions qui sortent de l'ordinaire pour sauver l'économie" et "accélérer" les réformes face aux conséquences de la pandémie de coronavirus. A la tête pendant près de dix ans de la Géorgie (2004-2013), M. Saakachvili y a laissé un héritage ambivalent, entre profondes réformes économiques, accusations d'autoritarisme et guerre désastreuse avec la Russie en 2008. Après avoir quitté son pays, où il est recherché pour "abus de pouvoir", et un exil aux Etats-Unis, M. Saakachvili était devenu en 2015 gouverneur en Ukraine, un pays qu'il connait bien pour y avoir fait ses études, et dont il parle la langue. Après avoir obtenu la citoyenneté ukrainienne, Mikheïl Saakachvili était devenu un opposant farouche au président de l'époque, Petro Porochenko, qui lui avait retiré sa nationalité ukrainienne alors qu'il se trouvait à l'étranger en 2017. Forçant la frontière ukrainienne depuis la Pologne avec l'aide de ses partisans, il est ensuite arrêté, libéré puis de nouveau arrêté et expulsé. Déchu également de sa nationalité géorgienne, il était alors devenu apatride. Mikheïl Saakachvili est finalement revenu en Ukraine après la victoire à la présidentielle de 2019 de M. Zelensky, qui lui a rendu son passeport ukrainien. (Belga)