La ministre de l'Enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles, Valérie Glatigny (MR), a confirmé vendredi que la rentrée après Pâques dans l'enseignement supérieur se ferait en code orange, contre rouge actuellement, sauf dégradation sanitaire.Mme Glatigny s'est entretenue vendredi avec les acteurs de l'enseignement supérieur et un expert sanitaire. La ministre y a rappelé que, conformément à la décision du comité de concertation du 24 mars dernier, le code orange serait à nouveau d'application dès le 19 avril dans tout l'enseignement supérieur. La mesure permet aux établissements l'organisation de cours en présentiel simultanés pour 20% de leurs effectifs étudiants au maximum. Le code rouge prévoit lui un enseignement massivement à distance. La prochaine session d'examens de fin d'année se déroulera elle aussi sous code orange, précise la ministre dans un communiqué vendredi. Cela signifie que des examens pourront être organisés en présentiel moyennant le respect d'un protocole strict prévoyant notamment le port du masque obligatoire et le respect d'une distance physique de 1,5 m au minimum. Les horaires d'examens devront être communiqués aux étudiants au plus tard un mois avant le début de la période d'évaluation. Il est cependant possible de modifier la date et l'horaire d'une épreuve encore 10 jours avant la date annoncée, et en tout temps en cas de force majeure. Si les modalités d'examens nécessitent une modification de la description de l'unité d'enseignement, les changements devront être communiqués aux étudiants pour le 26 avril au plus tard, conclut la ministre. (Belga)