Des centaines d'églises sont demeurées fermées dimanche pour empêcher la propagation du coronavirus en Corée du Sud, où les autorités ont fait état du plus petit nombre de nouvelles contaminations en plus d'une semaine. La Corée du Sud est le deuxième pays le plus touché par la maladie après la Chine, où elle était apparue en décembre. Les autorités sanitaires ont fait état dimanche de 272 nouveaux cas en 24 heures, ce qui porte le total de personnes contaminées à 7.313. Deux nouveaux décès ont été enregistrés, portant le bilan de l'épidémie en Corée du Sud à cinquante morts, ont annoncé dimanche les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC). "En dépit du nombre moins important de nouveaux cas du Covid-19, nous n'en sommes pas au point où nous pouvons parler d'une amélioration de la situation", a déclaré le ministre sud-coréen de la Santé Park Neung-hoo. "De petits groupes d'infection peuvent apparaître à n'importe quel moment dans des endroits fermés, comme lors de rassemblements ou d'événements religieux", a de son côté indiqué aux journalistes le directeur des KCDC, Jung Eun-kyeong. L'église évangélique de Yoido, la plus grande des "megachurch" de Corée du Sud, qui compte environ 560.000 fidèles inscrits, fait partie des centaines de mouvements qui avaient opté dimanche pour une cérémonie religieuse retransmise en ligne. Près de 90% des cas sud-coréens ont été répertoriés dans la ville de Daegu (sud) et dans la province voisine de Gyeongsang du Nord. (Belga)