La ministre de l'Energie, Tinne Van der Straeten, est "heureuse" qu'Engie Electrabel soit "impliqué dans l'accord de coalition" et "dans la transition énergétique", a-t-elle réagi mardi dans l'émission Terzake de la VRT. Cette réaction fait suite à l'information selon laquelle le groupe énergétique a décidé d'arrêter ses investissements pour la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires en Belgique."Je suis heureuse que l'un des plus grands opérateurs de notre pays dise: nous prenons note de l'accord de coalition et nous nous engageons dans l'accord de coalition", a déclaré Mme Van der Straeten. Selon la ministre, la décision signifie que "le groupe s'engagera dans la transition énergétique à l'avenir". Le gouvernement De Croo a confirmé lors de son entrée en fonction que les sept centrales nucléaires seront fermées en 2025. Toutefois, une nouvelle évaluation suivra en novembre 2021. Mme Van der Straeten assure que "la lumière ne s'éteindra pas" et que "les bonnes mesures" seront prises si un problème d'approvisionnement devait survenir. La direction d'Engie Electrabel a rencontré mardi après-midi les représentants du personnel pour annoncer son intention d'arrêter tous les investissements liées à la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires. Pour Mme Van der Straeten, il s'agit de créer le cadre nécessaire à la neutralité climatique pour que les nombreux projets d'énergie renouvelable soient réellement réalisés. En attendant, il faudra également faire appel aux centrales thermiques au gaz. "C'est comme la rénovation d'une maison. La situation s'aggrave avant de s'améliorer. D'abord vous êtes dans la poussière et ensuite vous êtes heureux d'avoir fait cet effort", a précisé la ministre. (Belga)