Les près de 1.700 personnes qui devaient se voir injecter une dose du vaccin de Johnson & Johnson la semaine prochaine en Wallonie recevront un autre vaccin, annoncent jeudi la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale, et le délégué général Covid-19 pour la Wallonie, Yvon Englert.Les autorités sanitaires américaines ont recommandé en début de semaine "une pause" dans l'administration du sérum développé par Johnson & Johnson. Dans la foulée, le groupe pharmaceutique a suspendu ses livraisons de vaccins en Europe. La Belgique a dès lors décidé d'attendre, avant d'administrer ce produit, l'évaluation de l'Agence européenne des médicaments (EMA). En Wallonie, il était prévu de vacciner près de 1.700 personnes la semaine prochaine avec les premières doses de Johnson & Johnson. "Afin d'honorer les rendez-vous pris par les citoyens, la Wallonie a décidé, de manière anticipative, de maintenir les rendez-vous prévus pour la semaine prochaine en reprogrammant un autre vaccin", en l'occurrence celui d'AstraZeneca. La reprogrammation concerne les centres de vaccination de Gembloux, Spa et Comines. Trois personnes de moins de 56 ans seront contactées pour fixer un nouveau rendez-vous. "Cette suspension n'a donc aucun effet sur la campagne à ce stade. La cadence de vaccination restera identique", assurent les autorités wallonnes. Pour la Wallonie, les livraisons de Johnson & Johnson représentent près de 30.000 doses pour les deux prochaines semaines. Selon les données de Sciensano, plus de 624.000 personnes ont reçu une première injection en Wallonie (22% de sa population adulte) et plus de 203.000 bénéficient d'une couverture vaccinale complète (7,2% des Wallons de 18 ans et plus). (Belga)