La fédération MR du Brabant wallon a communiqué mardi soir le nom de celui qui remplacera Mathieu Michel - qui vient d'intégrer le gouvernement fédéral - à la présidence du collège provincial du Brabant wallon. Il s'agit de Tanguy Stuckens, déjà député provincial, qui était notamment en charge de la politique sociale et de la culture. La conseillère provinciale Sophie Keymolen, devenue récemment cheffe de groupe MR à la Province, fera son entrée dans l'exécutif du Brabant wallon. Un avenant au pacte de majorité sera proposé au conseil provincial du 15 octobre pour acter ces changements."Remplacer Mathieu Michel, qui a œuvré depuis tant d'années pour moderniser le Brabant wallon, n'est pas chose aisée mais Tanguy Stuckens est la bonne personne pour relever ce challenge. Quand on voit sa volonté de défendre ses matières dans les dernières années, aucun doute sur sa capacité à présider la Province et à continuer son développement", commentait mardi soir Jean-Paul Wahl, le président de la Fédération MR du Brabant wallon. Tanguy Stuckens arrive à la présidence du collège provincial à un moment charnière: dans quelques semaines, la Province devra présenter un budget 2021 intégrant les importants coûts de la réforme voulue par le Gouvernement wallon, qui charge désormais les Provinces d'une partie du financement des zones de secours. "Au-delà du défi budgétaire, l'enjeu est important: il faudra garder la Province en capacité de mener des politiques nécessaires au Brabant wallon, je pense notamment à la mobilité, au vieillissement de la population ou encore à la lutte contre les inondations", confirme Tanguy Stuckens. Le nouveau président du collège provincial du Brabant wallon pointe aussi les conséquences de la crise sanitaire sur le plan économique et social, mais aussi en ce qui concerne les aspirations des citoyens pour une autre manière de faire de la politique. "C'est un virage que nous devrons prendre également, pour rester en phase avec les attentes des citoyens", indique-t-il. Les compétences au sein du nouveau collège provincial n'ont pas encore été définies. En attendant, le collège peut fonctionner normalement avec les trois députés en place, qui exercent chacun leurs compétences actuelles et reprennent collégialement celles de Mathieu Michel en attendant l'entrée en vigueur de l'avenant au pacte de majorité. La nouvelle députée permanente Sophie Keymolen devra renoncer dans les prochains jours à son siège de conseillère communale à Rebecq, les deux mandats étant incompatibles. (Belga)