Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné lundi trois personnes à des peines de respectivement 200 heures de travail (ou 18 mois de prison en cas d'inexécution), 18 mois de prison et un an d'emprisonnement ferme. Parfois ensemble, parfois à deux, les prévenus ont commis diverses infractions, surtout des vols, de mai à septembre 2020 à Ottignies et à Louvain-la-Neuve. Ils se sont notamment introduits dans une école, et l'un d'eux a squatté plusieurs jours la Maison de l'Emploi d'Ottignies.Au palmarès du trio, le ministère public avait pointé à l'audience ce vol dans une école où toutes les classes avaient été fouillées après que les auteurs étaient rentrés par une fenêtre, le vol de plusieurs vélos pour les revendre, d'alcool dans les magasins ou encore de téléphones portables et de portefeuilles au préjudice de personnes handicapées. "Un mandat d'arrêt a été décerné pour mettre le coup d'arrêt à une dérive, et à des nuisances parce que la population et les institutions d'Ottignies en ont assez de ce type de vols", avait expliqué le ministère public à l'audience. Un des prévenus, coupable de neuf faits, a passé près de quatre mois en détention préventive après son interpellation. Son casier judiciaire vierge lui permet de s'en tirer avec une peine de travail tandis que ses deux complices, qui faisaient défaut à l'audience, sont en situation de récidive. (Belga)