Plusieurs centaines de rebelles ont été tués en deux jours dans des combats dans l'ouest du Tchad, a affirmé vendredi l'armée, qui assure avoir mis un terme à leur attaque et perdu six soldats."Les Forces de défense et de sécurité ont fini de traiter la bande de rebelles qui avait fait incursion vers Nokou, dans le Nord Kanem, le 29 avril", a déclaré dans un communiqué le porte-parole de l'armée, le général Azem Bermandoa Agouna. "Côté ennemi, plusieurs centaines de rebelles neutralisés, 66 fait prisonniers", a-t-il affirmé. Les militaires tchadiens utilisent le terme "neutralisés" pour "tués". (Belga)