Un des principaux opposants au président tchadien Idriss Déby Itno a trouvé refuge samedi dans le périmètre de l'ambassade américaine à N'Djamena après la dispersion par la police d'une manifestation à laquelle il participait.Succès Masra, leader du parti d'opposition Les Transformateurs, et plusieurs militants de cette formation "manifestaient dans une rue près de l'ambassade quand la police a utilisé des gaz lacrymogène", a déclaré à l'AFP un responsable de l'ambassade américaine. Selon ce responsable, les manifestants se sont alors "dirigés un peu avant midi vers l'ambassade (...) et se sont installés dans notre périmètre de sécurité". "Un groupe de manifestants, Succès Masra en tête, a violé les locaux de l'ambassade des États-Unis et a violenté les éléments de la police en faction devant l'ambassade, ce qui a conduit la police nationale à intervenir pour interpeller quelques manifestants", a accusé de son côté le porte-parole de la police tchadinne, Paul Manga, affirmant que des policiers ont été blessés. L'opposition avait appelé à des manifestations cette semaine, réclamant plus de justice sociale et l'alternance politique, alors que M.Déby a été investi samedi par son parti candidat pour un sixième mandat. Les autorités ont interdit les rassemblements, évoquant le risque "d'engendrer des troubles à l'ordre public". "Nous devons nos vies à ces officiers de l'ambassade des États-Unis qui nous ont sauvés", a déclaré, dans une vidéo publiée sur Facebook, Succès Masra. "(...) Mettons nous debout comme vous l'avez fait aujourd'hui pour montrer au monde entier que vous n'êtes pas d'accord avec la manière dont les choses sont gérées", a-t-il poursuivi, en référence à la situation politique de son pays. Onze personnes, dont M.Masra, sont présentes dans le périmètre de sécurité de l'ambassade américaine, interdite au public et où se trouve notamment un parking, selon le responsable de l'ambassade américaine. Ils n'ont pas franchi l'enceinte même ou la porte de l'ambassade, ni même demandé l'asile auprès de la représentation diplomatique. Succès Masra est une jeune figure montante de l'opposition. Après des études à Sciences Po Paris et Oxford, il a travaillé à la Banque africaine de développement (BAD), qu'il a quittée en 2018 pour lancer son mouvement, baptisé Les Transformateurs. Âgé de 37 ans, il a été touché par la modification constitutionnelle de 2018 qui a fait passer l'âge minimum pour se présenter à l'élection présidentielle de 35 à 45 ans. Arrivé au pouvoir en décembre 1990, le président tchadien Idriss Déby, âgé de 68 ans, dirige le pays d'une main de fer. (Belga)