Le président sénégalais Macky Sall a appelé lundi soir ses concitoyens au "calme et à la sérénité" lors de sa première intervention publique depuis que l'arrestation le 3 mars de son principal opposant, Ousmane Sonko, a provoqué les pires troubles dans son pays en une décennie."Tous, ensemble, taisons nos rancoeurs et évitons la logique de l'affrontement qui mène au pire", a dit Macky Sall dans une allocution retransmise à la télévision. Il a appelé à laisser la justice "suivre son cours en toute indépendance" dans le dossier de viols présumés qui vise M. Sonko et annoncé un "allègement" du couvre-feu en vigueur dans deux régions, dont Dakar. (Belga)