L'Union européenne a exprimé, dans une déclaration publiée mercredi soir, sa solidarité avec la République tchèque dans la confrontation diplomatique qui l'oppose à la Russie.Le haut représentant de l'UE pour les Affaires étrangères a condamné, au nom des États membres, les "activités illégales sur le territoire de la République tchèque qui ont causé l'explosion dans le dépôt de munitions de Vrbetice en 2014" et qui avait coûté la vie à deux personnes. Prague a accusé samedi les services secrets russes d'être à l'origine de l'explosion. S'est ensuivie une confrontation entre les deux pays, chacun expulsant des diplomates de l'autre partie. L'UE affirme sa "pleine solidarité avec la République tchèque, soutient les actions prises par ses autorités jusqu'à présent et se tient prêt à la soutenir dans ses efforts pour traduire les responsables en justice". Elle condamne la réaction de la Russie, qu'elle juge "disproportionnée". Moscou a évincé 20 diplomates tchèques lundi, ce qui a, dans les faits, paralysé l'ambassade, a dénoncé mercredi le ministre des Affaires étrangères tchèque. La Tchéquie a de son côté expulsé 18 diplomates russes. Elle a exigé que la Fédération de Russie autorise le retour des diplomates tchèques d'ici jeudi midi, menaçant d'expulser encore davantage de diplomates russes. L'Union se dit enfin "profondément préoccupée par toute violation flagrante du droit international et de la souveraineté de la Tchéquie, ainsi que de toute action visant tout État membre de l'UE". Elle demande que la Russie renonce "aux activités qui menacent la sécurité et la stabilité en Europe et vont à l'encontre des obligations internationales de la Russie". (Belga)