Deux soldats, l'un américain et l'autre britannique, ainsi qu'un sous-traitant américain, ont été tués mercredi soir dans le tir de 10 roquettes sur la base irakienne de Taji, au nord de Bagdad, a indiqué à l'AFP un responsable militaire américain.Cette attaque, la 22e depuis la fin octobre contre des intérêts américains en Irak, est la plus meurtrière recensée contre une base abritant des soldats étrangers depuis plusieurs années. Elle n'a pas été revendiquée mais Washington pointe régulièrement du doigt les factions armées pro-Iran. (Belga)