La 75e édition du Tour d'Espagne cycliste débute aujourd'hui/mardi. Par la faute du Covid, il s'élance avec plus de deux mois de retard non plus d'Utrecht aux Pays-Bas mais de Irun au Pays Basque. Après avoir longtemps été courue au printemps, puis en été, la Vuelta va découvrir l'automne. Aussi les organisateurs ont-ils décidé de raccourcir de trois étapes leur épreuve qui n'en compte plus que 18 au lieu e 21. Ce dernier grand tour 2020 offrira une ultime chance aux grimpeurs de s'illustrer. Vainqueur sortant, le Slovène Primoz Roglic va vouloir oublier sa déconvenue du récent Tour, perdu la veille de l'arrivée. Son équipier le Néerlandais Tom Dumoulin pourrait pallier une éventuelle défaillance. Car comme en France au mois de septembre, l'armada des Jumbo-Visma va imposer son tempo sur les routes espagnoiles, même sans Wout van Aert, grâce à Robert Gesink, George Bennett et autre Sepp Kuss. Face à eux, l'équipe Ineos Grenadiers, qui n'a jamais été dans le coup pour la gagne au Tour ou au Giro cette année, va jouer la carte de l'Équatorien Richard Carapaz, vainqueur du Giro 2019, plus que celle du Britannique Chris Froome, sept grands tours dont deux Vuelta (2011, 2017) à son palmarès qui à 35 ans n'a plus retrouvé son niveau depuis sa terrible chute dans le Dauphiné 2019 et qui n'a même pas été retenu dans l'effectif pour la Grande Boucle. Le quadruple vainqueur du Tour quittera d'ailleurs la formation britannique l'année prochaine. Dans les délicats cols espagnols, les spécialistes que sont les Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) et Guillaume Martin (Cofidis), les Espagnols Alejandro Valverde, Enric Mas et Marc Soler (Movistar) mais aussi le Colombien Esteban Chavez (Michelton-Scott) ou le Russe Aleksandr Vlasov (Astana) devraient être en mesure de s'exprimer avec sept arrivées au sommet prévues. A moins qu'un nouveau venu ne trouve le moyen de s'illustrer. Personne n'a oublié l'éclosion de Tadej Pogacar l'an dernier, 3e du classement final de la Vuelta après trois succès d'étape et vainqueur du Tour de France en 2020. Neuf Belges sont présents au départ dont sept au sein de la formation Lotto Soudal : Tim Wellens, Gerben Thijssen, Brent Van Moer, Stan Dewulf, Kobe Goossens, Rémy Mertz et Tosh Van der Sande. Jasper Philipsen (UAE Team Emirates) et Ilan Van Wilder (Sunweb) sont les deux autres. Philippe Gilbert (Lotto Soudal), contraint à l'abandon dès la première étape dans le Tour, n'est donc pas présent. La météo en cette saison peut être capricieuse particulièrement en montagne. Le célèbre Tourmalet, épilogue de la 6e étape ce dimanche, est actuellement recouvert de neige et donc impraticable. A cette incertitude s'ajoute désormais celle liée à la crise sanitaire du Covid-19. Elle a épargné le Tour, frappé plus durement le Giro. L'épreuve organisée dans un pays particulièrement touché par le virus doit en principe s'achever le 8 novembre à Madrid, la capitale quasiment confinée à l'heure actuelle. . (Belga)