Maillot rouge de leader à nouveau sur ses épaules, Primoz Roglic n'a pas vraiment été inquiété samedi lors de la première étape de montagne disputée samedi dans les Asturies. Le Slovène a terminé 10e et a pu compter sur son équipe pour gérer avec calme l'échappée de Marc Soler (Movistar), 2e du jour derrière le Français David Gaudu (Groupama-FDJ). "C'était une journée très difficile en montagne, la première, et il y en a une deuxième demain (dimanche, ndlr). Tout est sous contrôle, donc c'était une bonne journée", a déclaré 'Rogla' au micro de l'organisation. Vainqueur de la Vuelta 2019, Roglic a évoqué l'échappée de Marc Soler, grimpeur averti. "C'est un mec super fort, bien sûr qu'il est capable de s'échapper, mais on ne voulait pas paniquer. On a montré qu'on avait une équipe très forte. Les gars sont forts et on a fait le boulot. Au final, la course dépend de l'équipe mais c'est aussi un duel. Pour l'instant, on se concentre sur nous-mêmes et on se débrouille très bien donc je suis vraiment content." La fuite de Marc Soler était le plan de l'équipe Movistar a assuré son équipier Enric Mas. "C'était notre plan, avoir Marc dans l'échappée pour qu'il puisse jouer la victoire d'étape et reprendre du temps au classement général", a expliqué le maillot blanc du meilleur jeune. Roglic est dans le même temps au général que l'Équatorien Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers) alors que l'Irlandais Dan Martin (Israel Start-Up Nation) est 3e à 25 secondes et le Britannique Hugh Carty (EF Pro Cycling) 4e à 0:58. Enric Mas et Marc Soler suivent respectivement à 1:54 et 2:44. (Belga)