L'Equatorien Jonathan Caicedo (EF Pro Cycling) a enlevé la 3e étape du Tour d'Italie lundi sur les pentes de l'Etna, où le Portugais João Almeida (Deceuninck-QuickStep) s'est emparé du maillot rose de leader. "Je ne peux pas y croire, c'est un rêve devenu réalité", a déclaré Caicedo après la course. "Ça montre que si on croit en soi-même, on peut le faire. J'étais face à un coureur (Visconti) avec beaucoup d'expérience et beaucoup de participations au Giro derrière lui. J'ai essayé de tenir mon rythme et d'attaquer au bon moment, et j'avais la force de tenir jusqu'à la ligne. Je suis venu pour les victoires d'étape. J'espère que mon corps va bien répondre et je vais essayer d'autres jours". Membre de l'échappée matinale, Caicedo a distancé son dernier compagnon, Giovanni Visconti, à 4 kilomètres de l'arrivée, sous la pluie fine tombant sur le Piano Provenzana. Le champion d'Equateur s'est imposé en solitaire avec 21 secondes d'avance sur le vétéran sicilien et 30 secondes sur le Belge Harm Vanhoucke. "Un rêve devenu réalité", telle a aussi été la première réaction de João Almeida, le nouveau maillot rose. "Je ne peux pas décrire cette sensation. C'est un rêve qui devient réalité. J'ai essayé de faire de mon mieux dans l'ascension et de rester avec les principaux favoris pour le général. C'est un rêve", a dit le Portugais, 11e de l'étape. (Belga)