Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) a remporté, en solitaire, la 3e étape du Tour de Burgos (2.Pro), jeudi en Espagne. Après 150 km de course, le Belge s'est imposé au sommet du Picon Blanco, une ascension de 8,5 km à 8,9% de moyenne. Nouveau leader du général, Evenepoel a devancé le Néo-Zélandais George Bennett (Jumbo-Visma) et l'Espagnol Mikel Landa (Bahrain-McLaren). Cette troisième journée de course a été marquée par un vent très présent. Il a d'ailleurs mené à l'apparition de plusieurs bordures, notamment sous l'impulsion des équipes Ineos et BORA-hansgrohe. Après quelques kilomètres de flottement, la jonction s'est opérée dans le peloton, morcelé pendant de nombreux kilomètres. En tête, un groupe de huit coureurs a longtemps rythmé la course, où était présent le Belge Dylan Theuns. Dernier fuyard de la journée, Roger Adria est parti seul à plus de 20 kilomètres de l'arrivée. L'Espagnol, encore amateurs la saison dernière, a résisté sur les pentes du Picon Blanco mais a finalement été rejoint à 2 km de la ligne, moment choisi par Evenepoel pour placer une attaque. Pourtant pris en chasse par des coureurs d'expérience, le natif de Schepdaal n'a jamais été inquiété. C'est déjà la 11e victoire chez les professionnels pour le Belge de 20 ans, lauréat du Tour de San Juan et du Tour d'Algarve en début de saison. Vendredi, la 4e étape reliera Gumiel de Izán à Roa de Duero sur 163 kilomètres et devrait sourire aux sprinteurs. Le Tour de Brugos, dont le Colombien Ivan Sosa (Ineos) est le double tenant du titre, s'achève samedi à l'issue de la 5e étape jugée au sommet de la Lagunas de Neila, un col classé hors catégorie (4,2km à 11% de pente en moyenne). La première course WorldTour est programmée ce même jour, 1er août, à l'occasion des Strade Bianche autour de Sienne en Italie. (Belga)