L'Irlandais Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step), porteur du maillot vert, a remporté dimanche la 21e et dernière étape du 107e Tour de France. Au sprint sur les Champs-Elysées à Paris, il a devancé le champion du monde danois Mads Pedersen (Trek-Segafredo) et le Slovaque Peter Sagan (BORA-hansgrohe). Wout van Aert (Jumbo-Visma) a pris la 6e place. Auteur d'une incroyable démonstration de force samedi dans le chrono, Tadej Pogacar a remporté, à l'aube de ses 22 ans, son premier Grand Tour. Comme toujours depuis 2005, la victoire de l'ultime étape de la Grande Boucle s'est jouée au sprint malgré une tentative d'échappée de quatre coureurs, dont Greg Van Avermaet. Parfaitement bien emmené par la formation Deceuninck-Quick Step, Sam Bennett a fait honneur à son maillot vert, remportant sa deuxième étape du Tour après avoir déjà levé les bras à l'Île de Ré. C'est la 48e victoire en carrière pour l'Irlandais de 29 ans. Samedi, Tadej Pogacar a signé un incroyable retournement de situation. Le Slovène a remporté le contre-la-montre entre Lure et La Planche des Belles Filles, parvenant à refaire son retard de 57 secondes sur son compatriote Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Pogacar, qui aura 22 ans lundi, confime qu'il est l'une des plus belles étoiles du cyclisme mondial. En 2019, il avait déjà remporté trois étapes du Tour d'Espagne pour sa première participation. Roglic et l'Australien Richie Porte complètent le podium au général. Outre sa victoire finale, 'Pogi', plus jeune vainqueur du Tour de France depuis 1904, a aussi remporté le maillot à pois du meilleur grimpeur et le blanc du meilleur jeune. Seul le maillot vert, remporté Sam Bennett, aura échappé au natif de Komenda. Le Suisse Marc Hirschi (Sunweb), vainqueur de la 12e étape à Sarran et souvent aux avant-postes, a lui été désigné Super-combatif du Tour. (Belga)