Primoz Roglic a conservé son maillot jaune à l'issue de la 14e étape du Tour de France, remportée par le Danois Soren Kragh Andersen. "C'était un scénario que me convenait, mes coéquipiers n'ont pas eu à travailler toute la journée", a expliqué le Slovène de Jumbo-Visma au terme d'une étape où les Bora-Hansgrohe de Peter Sagan ont souvent roulé en tête du peloton. "En revanche il fallait tout de même veiller à rester toujours à l'avant, ça a roulé à fond toute la journée. Enfin, c'est le Tour de France, et c'est une nouvelle journée derrière nous." Dimanche, une arrivée au sommet du Grand Colombier est prévue. "Ce sera un gros challenge", pense le Slovène. "Il faut que je me concentre sur tout le monde, mais surtout sur moi. Je suis la seule personne sur laquelle j'ai vraiment le contrôle." "On s'attend à ce que ça roule à fond et à beaucoup d'attaques. A nous d'être forts jusqu'à la fin", poursuit Roglic, qui s'était imposé au Grand Colombier sur le Tour de l'Ain début août. "Je pense que c'était un bon signe. Après une longue interruption, on est revenus à un haut niveau. Quand on peut, c'est mieux de gagner, des étapes ou la course. Un mois plus tard, on voit qu'on est toujours là, au même niveau." (Belga)