Thomas De Gendt s'est distingué vendredi lors de la 7e étape du Tour de France. Il s'est retrouvé dans le premier groupe et s'est porté à l'attaque pendant un bon moment avant d'être repris en fin de course. "Si on ne tente rien, on ne peut pas gagner", a déclaré le coureur Lotto Soudal à Lavaur.De Gendt a laissé ses compagnons à environ 90 km de la fin et s'est emparé de trois points au classement de la montagne. "A ce moment-là, je n'avais pas vraiment éprouvé de difficultés. Je suis capable de digérer un départ aussi rapide. L'objectif de l'équipe était de contrôler les choses au départ, mais si BORA place soudainement tous ses hommes devant pour tirer dans la montée et que tous les sprinters sont lâchés, il n'y a pas grand-chose que je puisse contrôler à l'avant", a analysé De Gendt. "On ne peut rien nous reprocher. Ce n'est pas que nous étions à l'arrière du peloton. Nous étions au premier rang, tous aux premières loges, mais ça montait si vite. Ils ont tiré si fort que tous les sprinters ont dû abdiquer. C'était un rythme que Sagan pouvait gérer, mais pas les sprinters comme Ewan, Viviani, Bennett. C'était bien malin mais il faut aussi avoir beaucoup de cran parce que vous pouvez briser votre équipe de cette façon. Là, ils ont explosé le peloton en morceaux et Sagan a le maillot vert. Ils n'ont pas gagné, mais c'est l'équipe du jour." "J'ai voulu voir si quelqu'un m'accompagnerait, mais cela n'a pas marché. Tout le monde était prêt à aller à la bagarre mais personne n'a rien fait pour éviter le sprint. Je trouve ça bizarre. Garder mes forces pour les Pyrénées? Oui, mais ce n'est jamais bon pour vous. Si personne n'attaque, c'est sciant et si quelqu'un attaque, ce n'est pas encore bon. Si j'étais resté dans ce groupe, j'aurais aussi perdu au sprint. Donc il faut essayer quelque chose. Regardez Wout: l'année dernière, il a gagné une étape similaire et maintenant, il en a déjà deux à son palmarès. Il est fort depuis un anné, ce n'est pas que nous soyons encore surpris par ce qu'il fait. Il peut tout simplement le faire." (Belga)