Patrick Lefevere, le manager général de Deceuninck-Quick, n'a pas été tendre envers Dylan Groenewegen qui a provoqué la grave chute de son coureur Fabio Jakobsen. "Ils doivent mettre ce garçon de Jumbo-Visma dans une cellule", a-t-il écrit sur Twitter. "Je vais aller au tribunal. De tels actes n'ont pas leur place dans le cyclisme. C'est un acte criminel monsieur Groenewegen", a-t-il ajouté. Remco Evenepoel, l'équipier de Jakobsen et également présent au Tour de Pologne, a aussi exprimé sa colère sur Twitter. "Ils doivent le suspendre à vie. Honte à toi." Son équipier Florian Sénéchal a publié une photo de ses gants en sang sur Twitter. "J'étais le premier à aider Fabio après sa chute. Pour maintenir sa tête. Si vous regardez cette photo, vous vous rendez compte de la gravité de l'impact. Sois fort mon ami." Les tweets d'Evenepoel et Sénéchal ont été entretemps supprimés. Czeslaw Lang, l'organisateur du Tour de Pologne, s'est également exprimé à la télévision polonaise TVP Sport. "On n'agit pas de cette manière, je viens de rencontrer les juges, il sera sûrement disqualifié et on verra si on en finira là. C'était une lutte injuste et l'un des coureurs a énormément souffert, deux autres et puis un juge ont également souffert. Les autres coureurs sont à peu près ok" Jasper Philipsen a également été impliqué dans la chute mais s'en sorti avec quelques éraflures et un maillot déchiré. Marc Sarreau, le Français de Groupama-FDJ, a été transporté à l'hôpital. "Marc est conscient et est en route vers l'hôpital où il va passer des examens", a communiqué la formation française. Damien Touzé (Cofidis) a également été emmené à l'hôpital pour passer des examens, a assuré Cofidis. (Belga)