L'organisation de mobilité Touring réclame mardi davantage de concertation concernant les aménagements routiers provisoires. Il demande également, dans un communiqué, un partage équitable entre la voiture et les usagers faibles. Ne s'attendant pas à un retour à la normale du trafic avant quelques semaines, l'organisme juge justifié qu'un aménagement provisoire soit mis en place pour les usagers faibles. Il n'accepte cependant pas que "certains de ces aménagements, soi-disant provisoires, deviennent permanents sans évaluation et étude d'impact sur la circulation". Touring insiste pour que ces mesures restent provisoires et adaptées si nécessaire, le contraire pouvant entraîner de nouveaux embouteillages là où il n'y en avait pas auparavant. Il conteste notamment la décision de la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van Den Brandt de fermer le tunnel Léopold II et d'enlever des bandes de circulation sur les grands axes, jugeant que cela aura des conséquences importantes sur la fluidité du trafic. Touring demande que la priorité de ces aménagements soit accordée aux zones commerciales et s'oppose à l'interdiction totale de la voiture dans d'autres zones comme le Bois de la Cambre, s'inquiétant que la fermeture de celui-ci ne compromette l'accès aisé aux hôpitaux de la zone. Il rappelle que la voiture est "le moyen de transport le plus approprié pour le respect de la distanciation sociale" et que certaines personnes ne peuvent se déplacer qu'avec celle-ci. (Belga)