Parmi les cadres ayant conduit les Belgian Cats à la qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo à l'issue du tournoi disputé à Ostende, Kim Mestdagh et Kyara Linskens ont contribué aux succès des Belges. "Je ne sais pas ce que cela fait d'être aux Jeux, je n'ai pas l'habitude", a lâché Kim Mestdagh, l'ailière flandrienne de 29 ans, championne WNBA avec Emma Meesseman à Washington Mystics l'été dernier. "Je pourrais dire que c'est un rêve, mais en fait je ne crois pas que j'ai déjà rêvé de pouvoir un jour être aux Jeux Olympiques. Je ne pensais pas que c'était possible. Cela ne fait que deux ou trois ans que l'on en parle. Et ce n'est qu'ici que l'on en rêve vraiment. Nous sommes restées très fortes et très soudées même quand la Suède est revenue dans le match. En soignant le rebond et en restant très bien en place, nous avons pu conserver notre avantage et tenir le coup jusqu'au bout", a ajouté Kim Mestdagh à l'issue du match contre la Suède dimanche, à rebondissements, comme les deux autres rencontres précédentes contre le Canada et le Japon. Kim Mestdagh évolue depuis plusieurs années à l'étranger, (re)posant cette saison ses valises à Charleville-Mézières dans le championnat de France. Elle est la fille de Philip Mestdagh, le sélectionneur national, et soeur de Hanne Mestdagh, qui évolue aussi chez les Belgian Cats. Une affaire de famille devenue plutôt une entreprise familiale, à l'entendre. "Cela fait deux, trois ans que nos relations sont devenues de plus en plus professionnelles que ce soit avec le papa coach ou la soeur coéquipière", rigole Kim Mestdagh. "C'est vrai que l'on en parle parfois à la maison, mais quand on se retrouve, on parle surtout d'autres choses." Philip Mestdagh a aussi pu compter sur Kyara Linskens dans ce tournoi. L'intérieure ostendaise, de Bredene, a acquis une solide expérience grâce à son départ à l'étranger. A 23 ans seulement, elle a pris du volume cette saison avec son club d'Enisey Krasnoyarsk en Russie, y réussissant le plus souvent des double-double. Elle aura été très précieuse durant ce tournoi de qualification. "Je crois que c'est le plus beau moment de notre carrière. C'est quelque chose d'énorme pour nous, je crois que tout le monde est fier pour nous", a commenté la Belgian Cats qui a tourné à 9 pts, 5 rebonds sur les trois rencontres disputées au Versluys Dôme. (Belga)