Tous les voyageurs arrivant en Israël doivent être mis en quarantaine durant deux semaines, a annoncé lundi soir le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, selon les médias locaux. La décision affecte également les Israéliens rentrant dans leur pays après un voyage à l'étranger. "Il s'agit d'une décision difficile, mais essentielle pour la santé publique", a déclaré M. Netanyahu. "Et la santé publique passe avant tout." La mesure s'applique pour les deux prochaines semaines. "Nous sommes arrivés à la conclusion que si nous voulons prendre des mesures supplémentaires, elles doivent s'appliquer à tous les pays", avait expliqué M. Netanyahu dimanche lors d'un briefing dans son cabinet. Lors de ce briefing, le Premier ministre israélien avait déjà affirmé que la nouvelle mesure serait annoncée lundi après-midi. "Cette décision sera effective pendant deux semaines", a précisé le Premier ministre. "Des décisions seront prises pour soutenir l'économie israélienne", a-t-il ajouté. Des restrictions avaient déjà été imposées aux voyageurs arrivant d'Italie - le plus important foyer de l'épidémie après la Chine - ainsi qu'à ceux arrivant d'autres pays, comme la France. Jusqu'à présent, les autorités israéliennes ont recensé 42 cas de nouveau coronavirus sur leur territoire. Les autorités palestiniennes ont quant à elles confirmé 25 cas de la maladie Covid-19 dans les Territoires palestiniens et décrété le 5 mars l'état d'urgence sanitaire pour 30 jours. Ces mesures de restriction interviennent un mois avant la Pâque juive, qui tombe cette année le 8 avril. Habituellement, des dizaines de milliers de juifs du monde entier se rendent en Israël pour célébrer cette fête religieuse. Depuis l'apparition du nouveau coronavirus en décembre dernier, 113.255 cas d'infection ont été recensés dans 101 pays et territoires, causant la mort de 3.964 personnes, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 18h00. (Belga)