Le juge d'instruction d'Anvers a placé mercredi sous mandat d'arrêt le deuxième avocat interpellé dans le cadre du dossier visant la société SKY ECC, soupçonnée de fournir des téléphones cryptés au milieu criminel, fait savoir ce même jour le parquet anversois. L'avocat de 28 ans, qui était encore en stage, est soupçonné de participation à une organisation criminelle.Soupçonné des mêmes faits, un premier avocat âgé de 30 ans avait déjà été placé sous mandat d'arrêt. Les deux confrères ont chacun défendu par le passé des clients dans des affaires liées à la drogue. La vaste opération policière de mardi a mené à 48 privations de liberté et la saisie de plus d'1,2 million d'euros. La police et la justice affirment être parvenues à déchiffrer le logiciel de cryptage de SKY ECC, utilisée dans le cadre de pratiques illégales telles que le trafic de drogue. (Belga)