Treize personnes qui circulaient sans autorisation ont été interceptées dimanche lors d'une opération de contrôle menée sur le domaine militaire de Brasschaat, au nord d'Anvers, a indiqué la police fédérale. L'opération avait pour objectif de rappeler aux promeneurs que le terrain avait un usage militaire et qu'on y pénétrait à ses risques et périls. L'endroit, qui fait partie de la ceinture verte au nord d'Anvers, près de la frontière néerlandaise, est un domaine militaire rattaché au bataillon d'artillerie de l'armée belge. Une partie est totalement interdite au public tandis que l'autre est accessible pour un usage récréatif. Des promeneurs et des cyclistes ont cependant dû être évacués ces dernières semaines d'un endroit où l'on procédait à des tirs à munitions réelles tandis qu'un exercice de déminage sous l'eau a été interrompu après qu'une famille eut été surprise en train de pique-niquer sur les bords de l'étang. Plusieurs briefings ont également dû être interrompus récemment et des chiens ont été aperçus divaguant sans laisse. La police fédérale fait état d'une "augmentation spectaculaire" du nombre de personnes qui déambulent là où c'est interdit ou qui ne respectent pas les règles en vigueur sur le domaine militaire. "Les activités dans le domaine militaire augmenteront dans un avenir proche en raison d'une réorientation au sein de la Défense et de l'intensification de la coopération internationale dans le domaine de la formation", indique-t-on par ailleurs. "Il est donc dans l'intérêt de tout le monde que les règles de sécurité imposées soient respectées par tous." L'opération de contrôle intervient en outre après une campagne de sensibilisation d'un mois. Treize personnes ont cependant dû être évacuées dimanche en dépit de cette campagne et de la météo. La police et le parquet souhaitent à l'avenir prendre des mesures encore plus strictes (Belga)