ZiekenhuisNetwerk Antwerpen (ZNA), un réseau d'hôpitaux anversois, a libéré environ 500 lits dans ses trois établissements afin de pouvoir faire face au pic attendu d'hospitalisations pour des cas de coronavirus. Les patients seront accueillis dans un environnement sécurisé et protégé. Médecins et scientifiques s'attendent à une forte augmentation du nombre d'hospitalisations de patients infectés par le Covid-19 durant la première semaine d'avril. ZNA a pu libérer les quelque 500 lits en annulant toutes les admissions prévues pour des traitements non urgents et, dans la mesure du possible, en maintenant les autres aussi courtes que possible, par exemple en fournissant des soins à domicile. Les infirmières et les médecins qui ont été libérés reçoivent actuellement une formation intensive afin de pouvoir être déployés dans les soins intensifs auprès des patients atteints du coronavirus. Le nombre de lits équipés de respirateurs artificiels y est également en augmentation, selon ZNA. (Belga)