Trois quarts des amendes imposées dans le cadre de la réglementation bruxelloise sur la zone de basse émission (LEZ) concernent des véhicules immatriculés en Wallonie et en Flandre. C'est ce que révèle une récente réponse du ministre bruxellois des Finances Svent Gatz (Open Vld) à une question parlementaire de Hilde Sabbe (one.brussels/sp.a). Entre le début de l'année dernière et la fin du mois de janvier 2020, 10.311 amendes ont été infligées. Celles-ci portent sur un montant total de 3,6 millions d'euros, dont 1,8 million d'euros ont été perçus. Depuis l'entrée en fonction des caméras de reconnaissance des plaques d'immatriculation (ANPR - Automatic Number Plate Recognition), 8.164 amendes de 350 euros ont été délivrées: 572 en 2018 et 7.592, l'an dernier. Un quart des véhicules en infraction étaient immatriculés à Bruxelles, le reste, en Wallonie et en Flandre. (Belga)